Petite virée au Parc Jean Drapeau

Vendredi 3 avril 2015, accompagné de mon épouse Loulou, je décide d’aller faire une petite virée au Parc Jean-Drapeau avec deux objectifs en tête, améliorer mes photos de Grimpereaux Bruns et repérer le nid que deux Éperviers de Cooper seraient en train de construire.

Un de mes contacts sur Flickr m’avait informé dans quel secteur du parc les Éperviers de Cooper se trouvaient en demeurant toutefois vague sur l’endroit précis. Les nids sont toujours un sujet sensible sur les différents sites d’ornithologie.

Arrivée à 7h36 AM, nous nous séparons afin de pouvoir couvrir plus de terrain possible. Nous nous rejoignons au bout d’environ une heure, Loulou a vu deux Grimpereaux Bruns qui ne se sont pas laissés approcher mais pas d’Épervier de Cooper. Pour ma part, j’ai pu observer quelques espèces mais pas celles visées.

Elle vient me montrer où elle a observé les Grimpereaux Bruns mais ils n’y sont plus. Soudainement, Loulou aperçoit une grosse paire d’ailes battre entre les arbres, bingo, c’est un Épervier de Cooper. Le nid en construction est repéré.

Les deux Éperviers de Cooper vont régulièrement dans le même secteur pour aller chercher des branches, je m’installe un peu plus loin pour tenter de les photographier en vol avec des branches dans les pattes mais ils volent à travers les arbres, mission impossible d’autant plus que je n’ai que mon 500mm avec moi. J’aurais peut-être eu plus de chance avec mon 70-200 mm.

Les Éperviers de Cooper nous ont repéré et changent de stratégie et vont chercher des branches ailleurs. Le nid est beaucoup trop haut, impossible de faire des photos.

Je décide de ne pas les déranger et de continuer à chercher des Grimpereaux Bruns, quitte à revenir plus tard.

Je photographie ce Cardinal Rouge mâle qui chantait à s’époumoner :

Cardinal Rouge Mâle

Je rencontre aussi un Grimpereau Brun mais trop loin et dans un mauvais angle de lumière pour souhaiter faire une belle photo.

De retour près du nid des Éperviers de Cooper, ils ne sont pas là, nous en profitons donc pour nous dissimuler dans le boisé pour attendre leur retour et espérer pouvoir les photographier. Entre-temps, trois Grimpereaux Bruns nous tournent autour, voici ma meilleure photo que j’ai pu prendre :

Grimpereau Brun

Tout à coup, nous entendons un cri très fort, Loulou croit à un Grand Pic, moi je suis convaincu que c’en est pas un mais je n’ai aucune idée de ce que ça peut être, on cherche partout pour localiser l’auteur de ces cris lorsque soudainement Loulou pointe au dessus-de moi avec son doigt, je regarde en haut, j’avais un Épervier de Cooper à cinq mètres directement au dessus de moi. C’était la première fois que j’en entendais un. Encore une fois, nous étions repérés, il est 11h00 et décidons de quitter pour ne pas les importuner. J’ai tout de même réussi à prendre cette photo avant de partir :

Épervier de Cooper

J’ai terminé ma journée avec 12 espèces observées, vous pouvez voir mon feuillet ebird en cliquant ici

Leave A Comment

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.

Petite virée au Parc Jean Drapeau

Vendredi 3 avril 2015, accompagné de mon épouse Loulou, je décide d’aller faire une petite virée au Parc Jean-Drapeau avec deux objectifs en tête, améliorer mes photos de Grimpereaux Bruns et repérer le nid que deux Éperviers de Cooper seraient en train de construire.

Un de mes contacts sur Flickr m’avait informé dans quel secteur du parc les Éperviers de Cooper se trouvaient en demeurant toutefois vague sur l’endroit précis. Les nids sont toujours un sujet sensible sur les différents sites d’ornithologie.

Arrivée à 7h36 AM, nous nous séparons afin de pouvoir couvrir plus de terrain possible. Nous nous rejoignons au bout d’environ une heure, Loulou a vu deux Grimpereaux Bruns qui ne se sont pas laissés approcher mais pas d’Épervier de Cooper. Pour ma part, j’ai pu observer quelques espèces mais pas celles visées.

Elle vient me montrer où elle a observé les Grimpereaux Bruns mais ils n’y sont plus. Soudainement, Loulou aperçoit une grosse paire d’ailes battre entre les arbres, bingo, c’est un Épervier de Cooper. Le nid en construction est repéré.

Les deux Éperviers de Cooper vont régulièrement dans le même secteur pour aller chercher des branches, je m’installe un peu plus loin pour tenter de les photographier en vol avec des branches dans les pattes mais ils volent à travers les arbres, mission impossible d’autant plus que je n’ai que mon 500mm avec moi. J’aurais peut-être eu plus de chance avec mon 70-200 mm.

Les Éperviers de Cooper nous ont repéré et changent de stratégie et vont chercher des branches ailleurs. Le nid est beaucoup trop haut, impossible de faire des photos.

Je décide de ne pas les déranger et de continuer à chercher des Grimpereaux Bruns, quitte à revenir plus tard.

Je photographie ce Cardinal Rouge mâle qui chantait à s’époumoner :

Cardinal Rouge Mâle

Je rencontre aussi un Grimpereau Brun mais trop loin et dans un mauvais angle de lumière pour souhaiter faire une belle photo.

De retour près du nid des Éperviers de Cooper, ils ne sont pas là, nous en profitons donc pour nous dissimuler dans le boisé pour attendre leur retour et espérer pouvoir les photographier. Entre-temps, trois Grimpereaux Bruns nous tournent autour, voici ma meilleure photo que j’ai pu prendre :

Grimpereau Brun

Tout à coup, nous entendons un cri très fort, Loulou croit à un Grand Pic, moi je suis convaincu que c’en est pas un mais je n’ai aucune idée de ce que ça peut être, on cherche partout pour localiser l’auteur de ces cris lorsque soudainement Loulou pointe au dessus-de moi avec son doigt, je regarde en haut, j’avais un Épervier de Cooper à cinq mètres directement au dessus de moi. C’était la première fois que j’en entendais un. Encore une fois, nous étions repérés, il est 11h00 et décidons de quitter pour ne pas les importuner. J’ai tout de même réussi à prendre cette photo avant de partir :

Épervier de Cooper

J’ai terminé ma journée avec 12 espèces observées, vous pouvez voir mon feuillet ebird en cliquant ici